Logo

Philanthropie

Origines Une décision d'ordre historique Le premier hôpital Un impact sans pareil
DISTRIBUER DE LA NOURRITURE ET OFFRIR D'AUTRE TYPE D'AIDE AUX FAMILLES DANS LE BESOIN APRÈS UNE CATASTROPHE NATURELLE OU UNE MALADIE ÉPIDÉMIQUE CONSTITU UNE DES PREMIÈRES ACTIVITÉS PHILANTHROPIQUES DES SHRINES

Dès le début de ses activités, les Shriners étaient connus pour les efforts philanthropiques qu'ils avaient entrepris dans tout le pays.

Au cours d'une épidémie de fièvre jaune à Jacksonville en Floride, les membres du nouveau Shrine Morocco et du Temple des Chevaliers maçonniques ont travaillé de longues heures afin d'aider les malades. En 1889, les membres de Shriners sont venus en aide aux victimes d'inondation à Johnstown en Pennsylvanie. En fait, vers 1898 il y avait 50 000 Shriners, et les membres de 71 des 79 temples s'adonnaient déjà à certaines activités philanthropiques.

Au début des années 1900, la fraternité commençait à croître rapidement. Au fur et à mesure qu'elle s'élargissait, l'aide apportée pour organiser des activités de bienfaisance officielles augmentait elle aussi. La plupart des temples organisaient des activités philanthropiques locales, et quelques fois l'organisation Shriners offrait son aide. Après le tremblement de terre de San Francisco, en 1906, les Shriners ont envoyé 25 000 $ pour aider les habitants de la ville détruite. Les Shriners ont également fait parvenir 10 000 $ pour venir en aide aux victimes européennes de la guerre. Cependant, aucun de ces efforts ou des projets entrepris par des temples individuels n'arrivait à satisfaire les membres.

L'idée d'ouvrir des hôpitaux pour enfants a été suggérée aux membres en 1919 par Freeland Kendrick (P.I.P., Shriners Lu Lu de Philadelphia) après avoir visité un hôpital pour les enfants infirmes à Atlanta administré par les membres du Rite écossais. Au cours de cette visite, Kendrick s'est rendu compte qu'il y avait un urgent besoin à combler pour ce qui est des soins prodigués aux enfants souffrant de troubles orthopédiques.

Pendant la durée de son mandat comme Potentat impérial, 1919 et 1920, Kendrick a parcouru plus de 150 000 milles ; il a visité la plupart des 146 temples et a mené une campagne visant à établir l'organisation d'activités de bienfaisance philanthropiques.